dédié à :     Alfredo, Hervé, Mark
 






tant de malheurs que nous n'aurions pour rien au monde échangés contre leurs bonheurs